A. Guterres, S/G de l’ONU: l’initiative «Une Ceinture, une Route » peut fournir de nouvelles idées pour la coopération internationale

mai 13, 2017 14:11
0

Par Li Bingxing et Li Xiaohong, journalistes au Quotidien du Peuple, partenaire de Guinéenews.org

« Nous vivons sur la même planète, et nous faisons face à des défis communs d’importance mondiale, comme le changement climatique, la croissance démographique, la sécurité alimentaire et d’autres encore. L’initiative « Une Ceinture, une Route » lancée par la Chine va jouer un rôle majeur pour construire une plate-forme importante pour promouvoir la coopération internationale et proposer de nouvelles idées. J’attends avec impatience de voir cette initiative nous aider à sortir des problèmes auxquels nous faisons face ». Selon António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, qui a récemment accordé une interview aux journalistes au siège des Nations Unies à New York, « L’initiative « Une Ceinture, une Route » est visionnaire, car elle est non seulement propice à la communication entre les pays, mais aussi à la communication de peuples à peuples, à la formation d’une communauté de destin humaine, pour faire face et trouver ensemble des solutions aux défis mondiaux, et offrir un programme chinois au monde ».

António Guterres a souligné que l’initiative « Une Ceinture, une Route » vient compléter l’agenda de développement durable 2030 des Nations Unies. Elle offre un grand nombre d’opportunités de construction d’infrastructures, d’investissement et d’emploi aux pays situés le long de son parcours, fournissant un chemin réaliste à ces pays pour sortir de leurs difficultés économiques et atteindre les objectifs de l’agenda de développement durable 2030 des Nations Unies. Selon António Guterres, le Forum sur la coopération internationale « Une Ceinture, une Route » aidera les gens à tirer de cette initiative des valeurs importantes pour parvenir à un développement durable et inclusif. « Je suis ravi d’avoir l’occasion de participer au forum, et je suis particulièrement intéressé d’assister aux forums de discussion ».

António Guterres a indiqué que la mondialisation et le libre-échange font actuellement l’objet d’une vague d’interrogations et de contestation au niveau mondial, et que la raison en est que, dans le passé, certains des problèmes issus du processus de mondialisation n’ont pas été correctement résolus, et qu’un certain nombre de personnes n’ont pas bénéficié du processus de mondialisation. C’est pourquoi la nouvelle ère de la mondialisation devrait se concentrer davantage sur l’équité, la solidarité et le gagnant-gagnant. « L’initiative « Une Ceinture, une Route » va en ce sens, car elle peut renforcer la confiance des gens envers la mondialisation et le libre-échange ».

Selon António Guterres, la construction de l’initiative « Une Ceinture, une Route » est favorable à la promotion de la coopération Sud-Sud. La coopération avec la Chine pour la construction de l’initiative « Une Ceinture, une Route » est une tâche importante de l’Organisation des Nations Unies pour l’avenir, et il a dit espérer que les pays en développement pourront connecter leurs propres stratégies nationales de développement avec la construction de l’initiative « Une Ceinture, une Route », qu’ils y participeront de manière large, coopéreront en profondeur, afin de profiter des avantages de la construction de ce projet. Il a également souligné que la communauté internationale apprécie vivement le soutien de la Chine au multilatéralisme international. De même, le fort soutien de la Chine et sa participation active fournissent un puissant stimulant aux Nations Unies pour relever les défis mondiaux.

« La construction de l’initiative « Une Ceinture, une Route » sera mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant, et bien qu’elle soit toujours dans sa phase initiale, j’ai pleine confiance en son avenir », a conclu António Guterres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici