La réplique du berger à la bergère d’un député à Kory Kondiano après sa menace contre les absents

mai 11, 2017 20:26
0

En marge de l’adoption du projet de chronogramme amendé ce jeudi 10 mai, le président de l’Assemblée Nationale, Claude Kory Kondiano, a fustigé la faible présence des députés lors des travaux en plénière. Il est allé jusqu’à agiter l’épouvantail d’une coupe dans les primes des députés qui font ‘’l’Assemblée  buissonnière’’.  

Face à ce coup de gueule du président du  parlement, le député de l’UFDG, Dr Fodé Maréga, quant à lui, a répliqué en dénonçant vertement le fonctionnement de  ladite institution. «On passe tout notre temps à adopter de nouveaux chronogrammes. Nous travaillons dans cette institution dans la plus grande anarchie», a-t-il déclaré.

Le député Maréga a fait cette mise au point parallèlement au vote du projet du chronogramme amendé qui a eu lieu  ce jeudi 11 mai. «Hier (mercredi 11 avril, NDLR) on avait une plénière à midi, suivie de la conférence des présidents. Elle n’a pas eu lieu et elle a été reportée pour ce jeudi à 10 heures. Mais elle n’a pu se tenir qu’à 12 heures. Ensuite, ils nous ont donnés un chronogramme qui n’est valable que le lundi. Le lendemain mardi, nous avons une autre plénière. Donc, on navigue à vue. C’est peut être un indigne d’une démocratie qui avance», a-t-il dénoncé.

Répliquant à la menace du président de l’Assemblée nationale, Dr Fodé Maréga soutient que ces absences des députés sont dues au fait qu’il n’y a pas un programme bien établi. C’est vrai, les députés sont tenus à être présents lors des plénières, a-t-il reconnu, mais il faut comprendre que certains parmi nous, sont en mission et d’autres sont malades.

« Pour ceux qui sont présents, l’absence est due au fait qu’on obtienne le programme, du jour au lendemain. La preuve est qu’il était prévu une plénière qui n’a pas eu lieu, c’est ce matin qu’on nous informe qu’il y a pas de plénière. Si nous avons un bon programme, il n’y a pas de raison que les gens ne travaillent pas. Mais ce n’est pas étonnant…, c’est Alpha-Gouvernance, aucune institution ne fonctionne bien…».

Autre chose, a déploré Fodé Maréga,  c’est le fait que le président Kory Kondiano n’a pas accepté de faire observer par les députés une minute de silence à la mémoire des victimes du tragique accident qui s’est produit le week-end dernier.   

«Pire, nous avons réclamé aujourd’hui pour qu’il ait une minute de silence à la mémoire de nos 30 compatriotes qui sont décédés dans le tragique accident à Dubréka. Mais malheureusement, le président de l’Assemblée Nationale s’est levé et est parti sans faire observer cette minute de silence. C’est important que les députés qui sont des émanations du peuple, lorsque ce peuple est touché ou endeuillé, qu’on puisse  au moins observer une minute de silence en la mémoire des victimes. Ce n’est pas étonnant car, il a été réclamé au chef de l’Etat de décréter  deux jours de deuil national, en vain».           

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici