Promesse présidentielle : les tablettes, c’est pour ce mois d’avril pour 105 dollars

avril 20, 2017 14:07
1

Lors de la campagne électorale de la présidentielle de 2015, le président Alpha Condé avait promis d’offrir aux étudiants guinéens des tablettes : « un étudiant, une tablette».  Deux ans après, cette promesse est en passe d’être réalisée.

Lors du lancement de la deuxième édition de la semaine de l’entrepreneuriat dans le numérique le mercredi 19 avril, le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique, Moustapha Mamy Djaby a annoncé la disponibilité de ces tablettes.

« Nous vous avions dit que les tablettes seront à Conakry au mois d’avril et que leur distribution commencerait au même mois, précisément lors de cette semaine. Je peux vous dire que le premier lot des tablettes est déjà à Conakry. Le recteur m’a confirmé que l’entreprise Jatropha a commencé à installer ici à Gamal un point de vente », a expliqué Moustapha Mamy Djaby.

Si certains étudiants pensaient avoir ces tablettes gratuitement, ils doivent se mordre les doigts, puisqu’elles ne seront pas gratuites. Pour avoir en avoir une, il faut débourser 105 dollars soit un peu moins d’un million de francs guinéens.

« Les tablettes ne sont pas gratuites. On ne donne pas les tablettes. Elles sont subventionnées et l’unité coûte 105 dollars. Avant, il y a deux ans, c’était 150 dollars. Dans  aucun pays du monde, on n’offre des outils gratuitement. Ça n’a jamais été gratuit, mais on a fait de telle sorte que le prix soit le plus bas possible », a ajouté le ministre, avant d’indiquer la qualité des tablettes ont été améliorées : « Nous avons exigé qu’on améliore la qualité des tablettes et qu’à travers elles, les étudiants puissent avoir accès à des contenus pédagogiques développés par le système d’enseignement supérieur. Et elles seront à deux puces. Ces tablettes permettent de faire ce qu’un smartphone peut faire et ce qu’il ne peut pas faire. »

Selon Alpha Boubacar Barry, le patron de l’entreprise Jatropha chargée de distribuer les tablettes, le processus d’enregistrement va bientôt commencer dans les 32 universités concernées : « Nous allons commencer le processus d’enregistrement de tous ceux qui sont intéressés aux tablettes Sincery cette semaine. Nous sommes en train d’aménager nos agences à l’intérieur de toutes les universités concernées. Il y en a 32 au total. C’est un travail logistique assez important. Donc vous comprendrez que nous allons passer par processus et nous voulons être les plus prudents que possible parce que nous devons distribuer les tablettes aux bénéficiaires. »

Pour M. Barry, les 105 dollars sont peu par rapport à la qualité de la tablette : « C’est une tablette de 10.1 pouce, processeur médiathèque HD, UPS HD comme écran avec la possibilité d’avoir une mémoire de 32 G extensible, donc à partir d’une clé USB. La même tablette vous donne accès à plus de 100 milles ressources pédagogiques pour 105 dollars. »

Pour avoir sa tablette, l’étudiant a trois possibilités. «Vous avez le cash, le crédit a posteriori c’est-à-dire qu’on vous donne la tablette et vous livrez 30 % de sa valeur, puis on étale le reste sur le nombre d’années qui vous reste à l’université. La troisième possibilité, c’est que l’étudiant réserve sa tablette. Il finit le paiement et on lui donne sa tablette », a expliqué Alpha Boubacar Barry.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Voilà le cadeau, la fameuse promesse eh wotan, 105 $ soit 1 millions de FG, c’est encore trop pour nos pauvres étudiants qui se battent pour survivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici