Siguiri : la divagation des animaux écœure les citoyens, les autorités accusent les éleveurs

avril 18, 2017 18:35
0

A Siguiri, la divagation des animaux est un phénomène qui écœure la population. La Direction communale de l’Elevage accuse les éleveurs. Tel est le constat fait sur place par votre quotidien électronique, Guinéenews.

En effet, l’errance incontrôlée des animaux dans la commune urbaine de Siguiri est devenue très préoccupante pour les paisibles citoyens, car sur chaque artère de la ville, l’on rencontre des chèvres, des bœufs et même les ânes  qui, dans la plupart des cas, divaguent  en groupe.

Lamine Tounkara, un citoyen de Bananikoro, parle des conséquences de ce  phénomène qui les écœure. « La divagation des animaux est la source des accidents. La plupart des accidents de la circulation sont dus à ces animaux qui occupent l’ensemble des artères de la ville. », déplore-t-il.

A cet effet, les autorités parlent d’un laxisme des éleveurs dans le cadre du contrôle. Et c’est ce qui pose problème. « L’élevage des animaux a un objectif : le contrôle et l’alimentation du cheptel. Mais nous constatons qu’il y a un laxisme des éleveurs dans ce sens. C’est pourquoi, l’ensemble des agglomérations sont occupées par ces animaux qui vont jusqu’à détruire les cultures maraichères des femmes », selon Moussa Doumbouya, Directeur communal de l’Elevage qui, par ailleurs, a évoqué les difficultés rencontrées dans le cadre de l’allégement de ce fléau et les mesures à prendre.

« Nous avons un personnel maigre et un problème de moyens financiers pour effectuer la capture de ces animaux. Mais lorsque nous capturons un animal, nous l’envoyons à la fourrière, en application des articles 31 et 32 du Code de l’Elevage. Et après quinze jours de conservation, si les propriétaires ne sont pas retrouvés, nous faisons une déclaration au niveau des autorités judiciaires, qui ordonnent l’abattage de l’animal au profit de la collectivité. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici