Les banques chinoises boostent la coopération financière le long de La Ceinture et la Route

0

Par Ouyang Jie et Wu Chuqi, journalistes au Quotidien du Peuple, partenaire de guineenews.org

La coopération finqncière le long de la Ceinture et la Route s’améliore de jour en jour. Sur la photo, une salariée bancaire montre des roubles russes à Xinjiang, dans la zone logistique du commerce en ligne de Changji. Photo : Agence Chine Nouvelle

Depuis le lancement de l’initiative «la Ceinture et la Route», le secteur bancaire chinois a accéléré la coopération financière en améliorant les services financiers transfrontaliers. Fin 2016, neuf banques chinoises ont créé un total de 62 institutions de premier plan le long du parcours du projet. L’Association des banques chinoise prépare également la mise en place d’un bureau de représentation à Londres, viendra bientôt la prochaine inauguration de l’Association de coopération financière de l’Asie.

Les institutions bancaires des pays étrangers couverts par « la Ceinture et la Route» sont aussi intéressées par le marché chinois. Fin 2016, 54 banques commerciales des 20 pays partisan de l’initiative ont ouvert en Chine au total 6 banques subsidiaires, 1 société de financement, 20 succursales et 40 bureaux de représentation.

En Chine, les banques ont proposé aux entreprises chinoises voulant se développer à l’étranger une série de services à travers des outils de crédit diversifiés. Elles les accompagnent et leur donnent des conseils tout au long des projets d’investissement, de fusions et acquisitions à l’étranger. Les PME étrangères sont également invitées à se développer en Chine, grâce à des salons d’investissements organisés par ces banques.

Selon des statistiques non exhaustives, les institutions de recherche et universités chinoises ont respectivement mis en place près de 300 plates-formes de recherche sur « la Ceinture et la Route ». En 2016, 1036 personnes spécialisées dans 42 langues non universelles ont été envoyées à l’étranger pour suivre des formations, ce qui a permis de combler les lacunes dans neuf langues en Chine.

Au cours de la même période, 170 000 personnes sont venues en Chine pour l’apprentissage du chinois, alors que 460 000 citoyens des pays le long de l’initiative apprennent la langue chinoise dans l’Institut Confucius local. Fin 2016, la Chine a signé des accords d’échanges culturels intergouvernementaux avec une soixantaine de pays liés à l’initiative « la Ceinture et la Route».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici