Bonne gouvernance : Boffa souhaite renaître de ses mœurs

0
Hadja Aïcha Sakho, Préfet de Boffa

La préfecture de Boffa souhaite renaitre avec les mœurs de bonne gouvernance. Ayant perdu l’habitude de payer depuis belle lurette, la Contribution Foncière Unique (CFU), les autorités locales de la commune urbaine ainsi que ses partenaires de la coopération française ont décidé de changer la donne en mettant en œuvre le projet intitulé ‘’Mobilisation des ressources propres de la commune urbaine de Boffa’’, a-t-on constaté.

Démarré il y a un an, les autorités locales ont procédé ce 25 avril 2017 au lancement officiel de la phase ultime dudit projet qui consiste le recouvrement des impôts et taxes divers dont la CFU, a laissé entendre Mme le préfet, Hadja Aïcha Sakho. Plus loin, elle estime que : « la particularité de ce projet est qu’il a été participatif, fait avec l’ensemble de la population. Donc, c’est un projet fait par la population de Boffa pour la population de Boffa ».

Sur la même lancée, le coordonnateur de Charente Maritime Coopération, Emmanuel Bornens n’a pas manqué de souligner les différentes étapes de ce projet qui a démarré par un forum puis le recensement des bâtiments ainsi que l’élaboration et le vote du budget participatif. Avant de souligner que : « les équipes de recouvrement passeront dans les ménages jusqu’après un mois mais il faut retenir que ce projet n’est pas pour cette année seulement. Ce projet veut lancer une dynamique pour donner les moyens à la commune urbaine dans un premier temps et aux services déconcentrés dans un second temps afin de pouvoir gérer leur propre développement. C’est pourquoi, nous avons invité aussi nos amis des différentes communes pour qu’elles puissent bénéficier dans le futur, des mêmes avantages », a-t-il expliqué.

Préfet de Boffa

Faisant état de la situation de la CFU exercice 2017, le président de la délégation spéciale de Boffa, M. Amadou Soumah a indiqué que le nombre de bâtiments recensés s’élèvent à 2.531 pour une population de 27.130 habitants avec un montant prévisionnel de 24.882.500 GNF qui seront repartis à part égale entre la préfecture et la commune urbaine pour servir à la construction d’infrastructures d’intérêt public.

Pour finir, il a ensuite appelé à l’engagement citoyen de chacun et de tous, en vue de mobiliser plus de ressources pour la réalisation effective des actions prioritaires par la localité. Un projet pilote qui a séduit plus d’un représentant de la direction nationale des impôts ou encore du ministère de l’administration et de la décentralisation.

D’ici la fin de la cérémonie, nombreuses personnalités présentes ont procédé au paiement de leurs CFU conformément au taux fixé. Un geste devant servir d’exemple au reste de la population de Boffa qui est de nos jours, le précurseur de cette bonne attitude dont toutes les préfectures doivent s’en référer.

Egalement présents, les notables de la localité ont fait des prières et bénédictions pour la prospérité de ce projet tout en faisant la promesse de s’y impliquer à travers une sensibilisation via les sermons dans les lieux de culte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici