Crise à l’association des chefs de quartier de Kindia : le maire accuse le ministre Oyé

0

La mise en place du nouveau  bureau  exécutif de l’association des chefs de quartier et présidents de district,  continue de susciter de nombreuses réactions à Kindia, a-t-on constaté.

Si le président sortant de ladite association, Fodé Carreleur Camara, nie toute légitimité et légalité au nouveau bureau élu et qui est présidé par son ancien Vice-président, le président de la délégation spéciale de la commune condamne, lui, avec la dernière  énergie, l’implication ‘’active’’ du ministre des Transports Oyé Guilavogui dans ce dossier.  

Autrefois unis, les chefs de quartier et présidents de district de la commune urbaine de Kindia sont plus que jamais divisés et se regardent désormais en chien de faïence.

Cette atmosphère délétère a tendance à fragiliser le tissu et la cohésion sociale entre les citoyens de Kindia.  Il faut souligner le 25 avril dernier le président de la délégation spéciale avait convoqué une réunion de crise pendant ce temps, le camp de N’Dougou Kéita dit ‘’Good Boy’’ décidé ‘’unilatéralement’’ de procéder à l’élection du nouveau bureau exécutif de la l’association au siège du parti du RPG, le parti au pouvoir, au quartier Yéolé en présence du ministre d’Etat chargé des Transports, Oyé Guilavogui.

Cette attitude du ministre que le président de la délégation spéciale Abdoulaye Bah qualifie de d’’ingérence’’.  «Nous avons demandé un rapport de chaque partie et ces rapports ont été produits et déposés à la commune. Le regret pour la Guinée, c’est de voir un ministre d’Etat se permettre d’outrepasser ses compétences et venir soutenir un groupe de personnes à installer un bureau illégitime au siège du RPG Arc en Ciel », a-t-il dénoncé.

Apres avoir examiné en amont et en aval, les courriers des deux camps qui s’affrontent, un rapport qui porte sur trois volets en ce qui concerne la mise en place d’une quelconque association, a été produit à cet effet afin de ramener le calme dans la cité, a indiqué Abdoulaye Bah.

A en croire toujours le président de la délégation spéciale, l’infiltration par des acteurs extérieurs comme le ministre Oyé Guilavogui n’est plus à démontrer dans ce dossier.  «Monsieur Oyé Guilavogui doit comprendre qu’il n’est pas parrain des quartiers qui font partie de la commune de Kindia. Je me demande de quelle école est sorti le ministre Oyé Guilavogui », a-t-il fustigé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici